Pathologies médicales

  Les kystes synoviaux  icone adobe
 
logo infos patients

Définition
Les kystes synoviaux sont fréquents au niveau de la main et du poignet. Ils surviennent à proximité de l’articulation et les tendons. Les localisations les plus fréquentes sont la face dorsale du poignet, la face palmaire du poignet en regard de l’artère radiale, la base des doigts et l’extrémité des doigts avant l’ongle.
Ils sont plus ou moins volumineux, de consistance molle, et sont remplis de liquide épais, synovial.
La cause de l’apparition d’un kyste est inconnue. Ils peuvent apparaître après une surcharge de travail, un effort important, ou de façon associée à une irritation tendineuse.

Diagnostic
Il est fait par l’examen clinique du médecin. La localisation du kyste et sa consistance sont révélateurs.ils sont habituellement ronds ou ovales, de consistance molle. Ils sont plus petits et durs au niveau des doigts. Un bilan radiographique peut être utile. Les kystes digitaux sont souvent associés à de l’arthrose digitale. L’échographie permet de préciser la taille du kyste, ses rapports avec l’articulation et les vaisseaux sous-jacents.

Traitement
Le traitement est habituellement non-chirurgical. En effet, ces kystes sont bénins, et l’abstention thérapeutique est licite, surtout si les kystes sont indolores. Si les kystes deviennent gros, douloureux et gênants, ils peuvent limiter les activités fonctionnelles, ou devenir inesthétiques. D’autres traitements sont possibles. Une attelle de repos et un traitement anti-inflammatoire peuvent diminuer les douleurs. La décompression est réalisable par une ponction-aspiration à l’aiguille. Si les traitements non-chirurgicaux échouent pour soulager la douleur, ou si le kyste récidive, il est licite de proposer un traitement chirurgical. L’intervention consiste à retirer le kyste avec une portion de capsule articulaire ou de gaine tendineuse. Au niveau du poignet, le kyste peut être retiré par voie traditionnelle, «à ciel ouvert» ou par arthroscopie. Ce traitement est généralement efficace mais la récidive n’est pas rare, malgré tout le soin apporté à l’intervention (5 à 10 % de récidive).

Votre chirurgien est disponible pour vous expliquer quelle est la meilleure option pour vous.



  Pathologies médicales
  Appareillage, Rééducation
  Prévention des accidents